Le programme Sols Vivants

Nos écosystèmes productifs doivent être repensés. Au cœur de cet écosystème, ce que nous avons en commun de plus précieux : la terre. La régénérer doit être un des piliers centraux de la transition agricole et alimentaire et cela commence par le retour à des sols en bonne santé.

Image de champs
Image de champs
Image de champs

Pourquoi les sols vivants sont le pilier fondamental de l'agriculture régénérative ?

Le sol agricole représente un peu plus de 7% de la surface de la terre et est utilisé pour nourrir notre population mondiale. Prendre soin du sol est essentiel pour assurer la résilience de l’agriculture et la durabilité de notre alimentation. Partout dans le monde, des femmes et des hommes transforment leurs pratiques agricoles, tentant de travailler avec la Nature et non contre elle. Ils réconcilient productivité et écologie : ils s’essayent à réduire le labour, à couvrir de manière permanente les sols par des végétaux amenant naturellement humus et fertilisation organique, à composer des cultures multi espèces se rendant mutuellement des services écologiques.

Ces pratiques sont puissantes car elles permettent de préserver la biodiversité dans le sol, de mieux filtrer l’eau, de capter plus de carbone, de susciter l’activité du microbiome de la terre, tout en produisant en abondance. Saviez-vous qu’un sol peut contenir jusqu’à 2 tonnes de vers de terre par hectare, véritables laboureurs naturels ? Qu’il joue un véritable rôle d’éponge qui retient l’eau, fonction fort utile en période de sécheresse ou de fortes pluies ?

Ainsi les experts s’accordent pour dire que les sols riches en humus et biodiversité, sont parmi les solutions les plus prometteuses pour combattre l’urgence climatique, tout en maintenant productivité et qualité des productions.

Image de champs

Découvrir l'agriculture régénérative en BD

Les bénéfices d’un sol vivant

Des productions qualitatives

Des services rendus à l'environnement (biodiversité, rétention en eau, stockage du carbone)

Une productivité maintenue

Des agriculteurs mieux reconnus pour leur démarche vertueuse

Que proposons-nous concrètement avec Sols Vivants ?

Notre mission est de contribuer à développer l’adoption de pratiques agricoles, commerciales et d’investissement qui permettent d’aller vers des « sols vivants », et plus largement vers l’agriculture régénérative. Ensemble, avec les agriculteurs investis, nous accélérons l’adoption de pratiques plus vertueuses et de modèles économiques qui les soutiennent, pour offrir demain aux consommateurs-citoyens des productions agricoles locales, plus saines et réellement résilientes pour les agriculteurs et l’environnement.

La réussite d’une telle entreprise repose sur une approche collaborative inédite de tous ceux qui font la chaine de valeur du champ à la fourchette : l’agriculteur, l’entreprise agroindustrielle, le distributeur en passant par le scientifique, le décideur public, l’actionnaire et l’agronome… Sols Vivants rassemble ces acteurs dans les territoires qu’ils habitent et/ou dans lesquels ils opèrent, pour se pencher de manière pragmatique et réaliste sur le sujet des sols.

Nous créons ainsi des outils et solutions pour accompagner les agriculteurs, mesurer la transition et inciter financièrement celle-ci.

ACCOMPAGNER
Un travail d'accompagnement en offrant aux agriculteurs la possibilité de participer à des groupes de pairs, partageant leurs connaissances et leurs interrogations, conduisant des expérimentations au champ et pour se former aux pratiques de l'agriculture régénérative.
INCITER
Le développement d’incitations économiques (par exemple méthodologie carbone) permettant d’appuyer les agriculteurs dans la prise de risque liée à la transition et à l’expérimentation de nouveaux modèles, mais aussi de rémunérer les performances environnementale et sociale.
MESURER
La création d'indicateurs d'évaluation de la qualité du sol et d’outils d'aide à la décision adaptés.
Les objectifs pour 2025
10 000
agriculteurs
engagés vers l’agriculture régénérative, ce qui correspond à 1'000'000 hectares en transition
50 000 000
d'euros
d'incitations pour les agriculteurs grâce à la mobilisation des entreprises

L'organisation

Sols vivants est une initiative d'Earthworm Foundation.

La raison d’être d’Earthworm, fondation internationale à but non lucratif, est de permettre la transformation des chaines de valeur dans l’objectif d’assurer leur durabilité environnementale et sociale. Ce sont les produits que nous consommons au quotidien qui ont le plus d’impact sur notre planète. En changeant la manière dont ils sont produits, pour la rendre plus vertueuse, on peut changer le monde !

Nous agissons tel un catalyseur qui crée des liens entre acteurs de mondes différents et rend possible la cocréation de solutions pragmatiques.

Travaillant historiquement sur la régénération et préservation des forêts depuis 1999, nous avons élargi notre action à la régénération des sols en 2018.

La gouvernance

Dans une approche collaborative, à l’échelle d’une filière ou d’un territoire, l’Initiative Sols Vivants vise à accélérer la régénération des sols. Agriculteurs, scientifiques, entreprises et acteurs des territoires agissent concrètement pour régénérer la fertilité des sols !  

Comité stratégique

Le programme Sols Vivants est une démarche collective qui dessine peu à peu, au travers d’actions concrètes, une transition visible vers l’agriculture régénératrice.

Afin de nous encourager à garder le rythme d’une transformation qui s’envisage sur le temps long, le collectif s’est entouré d’un comité stratégique. Leurs conseils précieux appuient et guident les grandes orientations du programme pour répondre aux objectifs pour l’environnement et la société.

Marion Guillou – Haut conseil pour le climat

Marion a occupé le poste de présidente-directrice de l’INRAe jusqu’en 2012, présidente d’Agreenium – l’alliance des établissement de recherche et d’enseignement sous tutelle du ministère de l’agriculture –  et elle fait aujourd’hui partie du Haut Conseil pour le Climat, placé auprès du Premier Ministre. Elle propose une vision intégrée et systémique des grands enjeux de ce siècle : l’agriculture, l’alimentation, l’environnement et la santé globale.

Ecric Bouchet – Président directeur général de Botanic 

Éric est ingénieur électricien de formation et a travaillé sur plusieurs projets de haute technologie dont la conception de l’électronique de motorisation de l’Eurostar. En 1995, il décide de consacrer sa carrière à l’entreprise familiale dénommée Botanic. Comme PDG de Botanic, il a géré la croissance de l’entreprise et l’éco-conception des magasins.

Fils de cultivateur et ingénieur, Éric aime se considérer comme un rêveur enraciné dans la nature – la technologie et la nature ne sont pas à opposer, mais à concilier.

Philippe Vasseur – Président de la Mission Rev3

Philippe Vasseur, ancien ministre de l’agriculture, de la pêche et de l’alimentation, est aujourd’hui président de la Mission Rev3 – Troisième révolution industrielle en Hauts-de-France. Cette mission portée par la Chambre de Commerce et de l’Industrie et la Région Hauts-de-France propose une dynamique territoriale pour revitaliser le tissu économique et industriel de façon durable.

Samuel Vandeale – Président des Jeunes Agriculteurs

Samuel a été élu à la présidence des Jeunes Agriculteurs en 2019, lui-même exploitant céréalier en Seine-et-Marne. Il s’implique pour défendre la cause paysanne depuis 2009 dans le syndicat. Les priorités de son mandat : « une agriculture jeune, dynamique et durable ».

Olivier Dauger – Président de la Chambre d’agriculture régionale des Hauts-de-France

Olivier est président de la Chambre d’agriculture régionale des Hauts-de-France, avec des expériences professionnelles très variées dans le secteur privé comme dans des coopératives agricoles, lui-même-agriculteur, il porte une vision résolument moderne et innovante de l’agriculture et de ses liens avec la société.

Melchior de Muralt – Managing Partner de PPT&Cie SA et co-fondateur de Blue Orchard Finance

Melchior est à la tête d’une société de gestion d’actif basée à Genève, Zurich et Londres et président des fonds d’engagement Cadmos, un ensemble de fonds investissant dans des entreprises multinationales cotées et s’engageant activement sur les Objectifs du Développement Durable en tant qu’opportunité d’investissement. Il est également co-fondateur de Blue Orchard Finance SA, un leader mondial de l’investissement d’impact.

Paul Luu – Secrétaire Exécutif de l’initiative « 4 pour 1000 » 

Paul est Secrétaire Exécutif de l’Initiative « 4 pour 1000 : les sols pour la sécurité alimentaire et le climat », lancée durant la COP 21 à Paris. Fort d’une longue expérience d’ingénieur agronome tropicaliste, il a travaillé sur le terrain puis à l’interface des organisation internationales comme la FAO, le CGIAR et la Banque Mondiale, ainsi que comme directeur d’Agropolis international. Au sein de l’initiative « 4 pour 1000 » il défend l’idée que les sols et l’agriculture sont une solution contre le changement climatique.

Comité des partenaires

Le comité des partenaires permet à l’ensemble des acteurs, scientifiques, agriculteurs, entreprises, techniciens, formateurs, communicants impliqués dans le programme de célébrer les réussites et de proposer les axes de progrès.

Précédent
Suivant

198

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur.

Groupes de travail

Des groupes de travail composés de femmes et d’hommes qui ont à cœur de faire avancer l’action se rassemblent 3 à 4 fois par an autour des thématiques telles l’accompagnement des agriculteurs, le financement de la transition, l’innovation dans les filières, la communication. Leur rôle est de composer concrètement les feuilles de route, les plans d’actions pour que l’agriculture régénérative se concrétise sur le terrain.

GT FINANCEMENT DE LA TRANSITION

Ce groupe de travail vise à mettre en relation les acteurs financiers et institutionnels avec les autres acteurs de la transition, afin de co-créer des solutions à l’échelle du territoire et de la chaîne de valeur autour de la rémunération des services écosystémiques, la valorisation par le marché des produits agricoles provenant de l’agriculture régénérative, la mitigation des risques liés la transition (perte de rendement, etc.) pour l’agriculteur, l’investissement lié à la transition : ressources humaines à l’échelle des coopératives, technologie, intrants (coops et agriculteurs), outillage (agriculteurs).

GT INNOVATION FILIERE

L’objectif de ce groupe de travail est de coordonner les efforts dans les filières afin de valoriser les différentes productions issues de l’agriculture régénérative et créer de nouveaux débouchés pour les agriculteurs. Il permettra de connecter les acteurs de la nutrition animal ainsi que de nouvelles filières sur la nutrition humaine avec le développement et la relocalisation des protéines végétales.

GT COMMUNICATION

La communication est importante pour permettre aux acteurs du programme Sols Vivants de communiquer sur les avancées. Nous souhaitons créer un espace de travail pour aider les entreprises et les marques à communiquer concrètement autour des sols vivants et de l’agriculture régénérative.

GT ACCOMPAGNEMENT DES AGRICULTEURS

Un des points majeurs de la transition est l’accompagnement technique des agriculteurs sur le terrain dans cette transition vers de nouvelles pratiques. Ces discussions seront structurées au sein d’un espace d’échange permettant de coordonner les efforts de formation et d’accompagnement des agriculteurs et des filières à l’échelle du territoire. Et ce afin de favoriser la montée en compétences sur l’agriculture régénérative, créer des dynamiques territoriales en connectant les acteurs, favoriser la formation de groupes d’agriculteurs pour l’innovation et le changement de pratiques.

L’équipe au quotidien

Précédent
Suivant
Bastien
Sachet
CEO Earthworm, fondateur du programme Sols Vivants

”La Terre c’est une fascination depuis que je suis enfant. J’ai compris tout le potentiel de la vie du sol plus tard, lorsque je conseillais des agriculteurs en Angleterre et en Argentine sur leurs pratiques de fertilisation. J’ai réalisé qu’ils pouvaient produire plus avec moins d’intrants s’il permettaient à leurs champs de se remettre en harmonie avec les grands principes naturels qui rendent les écosystèmes productifs et résilients, riches dans tous les sens du terme. Aujourd’hui je crois qu’il est possible de déclencher des transformations profondes de notre manière d’interagir avec le vivant en travaillant et faisant travailler les acteurs de la chaîne de valeur main dans la main plutôt qu’en opposition. Je crois en une écologie de solutions, pas en l’écologie punitive”.

Coline
Decourcelle
Ingénieur d'étude pour le programme Sols Vivants

« L’agriculture et la transition vers l’agroécologie peuvent apporter des solutions aux enjeux de sécurité alimentaire, de lutte contre le changement climatique et de préservation de l’environnement. Le programme Sols Vivants porte une vision de l’agriculture à la fois plus durable, résiliente et qui valorise le travail des agriculteurs, je suis heureuse de m’y investir. »

Fabien
Girard
Responsable Earthworm France

« Biologiste de formation ainsi que titulaire d’un diplôme dans la gestion des entreprises, remettre le vivant au cœur des chaines de valeurs est pour moi l’unique modèle qui permettra à notre société de survivre et prospérer. Le projet Sols Vivants rejoint aussi une de mes autres passions, à savoir recréer de la valeur dans nos territoires et travailler sur des chaînes d’approvisionnements courtes »

Anne-Sophie
Leroy
Consultante

« Après de nombreuses années passées à l’étranger pour travailler à l’intégration de projets industriels dans des territoires ruraux, je suis heureuse et fière d’avoir rejoint le Programme Sols Vivants pour accompagner, en France et dans un effort collectif, une transition vers des pratiques agricoles plus régénératives. C’est un sujet complexe, les enjeux sont importants pour tous les acteurs des filières agricoles, et notamment pour les agriculteurs, les défis sont nombreux… c’est bien pour cela qu’il faut allier les idées et les forces en présence, et utiliser le pouvoir du collectif. Pas toujours naturel et intuitif, mais tellement enrichissant! »

Gaëtan
Jestin
Coordinateur du programme Sols Vivants en France

« Ingénieur généraliste de formation, je suis passionné par les questions de transition agroécologique depuis toujours. Ce qui m’a amené à sauter le pas et suivre une formation en agronomie et rejoindre le programme Sols Vivants en avril 2019. Ce que j’aime le plus sur le programme : Créer du lien entre les acteurs des chaînes de valeur, des agriculteurs aux industriels, et sensibiliser à la question des sols vivants tout type d’acteur. »

Marie Lou
Novene
Assistante chef de projet - stage

« Je me suis tout d’abord familiarisée aux enjeux des sols à travers le prisme des sciences et de ma formation en écologie, ce qui m’a permis d’appréhender leur complexité et leur rôle essentiel dans la chaîne du vivant. Je suis heureuse de constater qu’une attention particulière leur soit portée, ainsi qu’à la dimension humaine à travers le projet Sols Vivants. Suite à ma spécialisation en gestion des ressources naturelles, pouvoir désormais travailler en faveur des sols et des agriculteurs à travers les filières est une opportunité extrêmement stimulante et enrichissante. « 

Antoine
Brasset
Coordinateur scientifique

« Ingénieur agronome de formation, je m’épanouis sur le Programme Sols Vivants car je suis à l’interface avec les scientifiques, les agriculteurs et les entreprises. C’est un défi d’allier rigueur scientifique et pragmatisme pour la définition d’un sol vivant  par exemple,  et ce challenge est d’autant plus motivant que les outils créés par Sols Vivants  seront mis à disposition des agriculteurs pour les accompagner dans leur transition. »

Nathalie
Libbrecht
Développement et communication Sols Vivants

« Issue du monde agricole, ingénieur en agriculture, je vois au travers de Sols Vivants et du déploiement de l’agriculture régénérative, un vecteur fort de résilience de l’agriculture vers plus de durabilité agronomique, environnementale et économique. »

Ivanoé
Koog
Responsable des campagnes terrain

« Je trouve beaucoup de sens dans le programme Sols Vivants et ses objectifs. Je suis persuadé que la transition vers une agriculture plus durable doit être accompagnée et mesurée. Dans mon quotidien j’ai la chance d’échanger avec les agriculteurs et de réaliser à leurs côtés la première étape: observer le sol pour ensuite pouvoir avancer dans une transition. »